Association de Sauvegarde de l'Environnement des Communes du Cinglais


L'ASECC S'OPPOSE AU PROJET D'UN DEPOT DE 200 TONNES D' EXPLOSIFS ET DE DEUX UNITES DE FABRICATION AU COEUR DE LA FORET DE CINGLAIS

 


Google Maps JavaScript API Example          

 


Philippe Duron et Christian Leyrit
répondent aux interrogations de l'ASECC (voir DOC.)

 


Le samedi 20 février était le dernier jour de l'enquête publique. De nombreuses personnes se sont rendues en mairie de Boulon, pour y consigner leurs observations, ou demander au commissaire enquêteur des précisions sur le projet.  

Le 19/02/2010

BOULON

Le conseil opposé à l'extension du dépôt d'explosifs

Réuni, mardi soir, le conseil municipal s'est prononcé contre le projet d'extension du dépôt d'explosifs présenté par la société Nickford, situé à Boulon, en plein coeur de la forêt de Cinglais (11 voix contre; 2 pour; une abstention);"Nous avons été élus pour protéger et respecter l'environnement", jusitifie Viviane Pall, conseillère municipale et présidente de l'Associaiton de sauvegarde de l'environnement des communes du Cinglais (ASECC) opposée à ce projet."Nous souhaitons également préserver la forêt comme trame verte de Caen métropole. Enfin, ce projet ne comporte aucun intérêt général pour la commune et n'apporterait que des nuisances".

Un avis que ne partage pas le maire. Michel Stéphan a en effet émis un avis favorable et se retrouve un peu isolé au sein de ce conseil, sur ce dossier sensible.

 

  Poudrière en forêt de Cinglais : ça sent le souffre !
Lire l'article des Nouvelles de Falaise du 26 janvier 2010